S'abonner par :
 rss
 email

bébé dans les bras de ses parents

Question d’un visiteur :

Bonsoir,

J’ai découvert votre blog hier soir et je ne suis pas encore remise de l’effet de surprise! J’aime le ton, les réponses faites, les articles… tout! Je découvre votre paroisse à tendance libérale et je me retrouve encore plus dans ce que je lis (j’ai quitté le catholicisme à 16ans, tout de suite après ma communion, ensuite j’ai un peu erré, déçue, et puis j’ai trouvé les protestants). Y a t il une paroisse comme la votre en haute Savoie ou à Genève?

Si je vous écris déjà ce soir, c’est pour vous demander un conseil.
Je suis croyante mais je vais peu au temple, malheureusement. Mon mari est anti-croyance, donc je ne parle jamais de la religion à la maison, et j’avoue que cela me convenait.
Nous avons une petite fille de 5ans: je n’ai jamais trouvé les mots pour lui parler de Dieu. Elle ne sait pas que je crois, elle ne sait pas qui Il est, elle ne sait rien.
J’ai acheté la bible pour les enfants et les évangiles pour les enfants mais c’est encore compliqué pour elle, et cela a choqué mon mari, qui parle d’endoctrinement alors qu’il ne serait pas contre la faire baptiser (pour faire bien j’imagine!)
J’ai honte, je suis incapable de la guider sur ce chemin. Je ne trouve pas les mots. Je ne sais pas par où commencer.
Auriez vous des idées, des conseils?

Dernière question: peut on voir votre culte en direct sur le net?
Mille mercis de votre aide
Je vous souhaite une très belle soirée,

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Mil mercis pour les encouragements si sensibles, enthousiastes, sympas.
Je ne sais pas s’il existe une paroisse ne serait-ce qu’à moitié aussi géniale que l’Oratoire du Louvre dans votre beau pays… je plaisante. C’est vrai que nous avons de la chance, et c’est pour cela que j’essaye de partager un peu cette vie via le réseau. Mais bon, cela ne remplace pas une plongée dans le bain d’une assemblée de personnes en chair et en os, avec aussi notre déplacement physique qui prépare notre âme et notre cœur à recevoir quelque chose de neuf venant de Dieu. Pour cette dimension là, vous trouverez des paroisses dans vos environs, il suffit de tester un peu en allant au culte un ou deux dimanches différents. Et chercher au moins une rencontre, ou une question à cueillir comme intéressante à ruminer personnellement, sans pour autant donner la même réponse que celle donnée par le ou la pasteur. Voir sur internet les sites de l’Eglise Protestante Unie http://www.epuf-annecy.fr/ , peut-être ? ou http://eglise-genevois-giffre.org/ ? ou à Genève http://epg.ch/paroisses/ et http://www.saintpierre-geneve.ch/

Non je ne mets pas le culte en direct. Délibérément, pour inviter les personnes à rejoindre leur paroisse locale, protestante ou catholique, à ce moment là, si possible. Mais vous pouvez le podcaster ou le voir quelques jours plus tard, les liens sont sur la page d’accueil, dans la colonne de droite ou ici : https://oratoiredulouvre.fr/predications.php

En ce qui concerne votre fille. Que veut votre mari ? Qu’elle devienne une athée intégriste ? C’est à peine mieux que croyant intégriste. Le plus important c’est qu’elle devienne elle-même et aussi respectueuse de ceux qui ne pensent pas et ne croient pas comme elle. Et la diversité de ses parents est une chance pour cela. Ou plutôt cette diversité pourrait devenir une chance si dans votre couple pouvait exister un vrai respect pour la façon d’être de l’autre, en particulier dans ce domaine si intime et essentiel qu’est la visée ultime de sa propre vie, et le rapport que l’on a avec la façon dont nos proches peuvent se placer dans leur existence.
A mon avis, ce qui serait le mieux pour votre fille c’est

  • qu’elle apprenne de son père qu’il ne croit pas et qu’elle voie que cela ne l’empêche pas de respecter la foi de ceux qui croient. Et qu’il lui explique ce qui pour lui constitue le bien, le bon, le juste et le beau. Qu’il philosophe avec elle, à sa mesure.
  • qu’elle apprenne de sa mère qu’elle croit en Dieu et que cela ne l’empêche pas de respecter ceux qui ne croient pas, et de chercher avec eux ce qui a du sens, Et que sa mère lui explique en quel Dieu elle croit, ou plutôt quel Dieu elle cherche, elle écoute, elle prie. Et qu’elle discute avec elle de textes de la Bible et prie avec elle.

Cela n’a alors rien d’un endoctrinement, car c’est présenté comme une option possible, qu’elle pourra ne pas adopter elle-même si elle le désire, quand elle aura suffisamment pris la mesure de cette option pour décider en connaissance de cause. Et d’aileurs c’est le sens du baptême : dire que Dieu l’aime sans condition, et c’est précisément cela qui met fin à tout chantage de la part de Dieu : il l’aime et l’aimera de toute façon, elle est donc totalement libre de décider de devenir croyant ou non, chrétienne ou non. Et si elle fait place à Dieu ce ne sera pas par crainte mais alors dans la joie et la sincérité.

Amitiés fraternelles

Marc

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire