S'abonner par :
 rss
 email

Richard Cadoux le 8 janvier 2017

prédication du pasteur Richard Cadoux
pour le dimanche 8 janvier 2017

Ils n’étaient ni trois, ni rois. Ils ne s’appelaient pas Balthazar, Melchior et Gaspard. De la couleur de leur peau nous ignorons tout. L’évangile de Matthieu se contente d’évoquer des mages d’Orient. Des hommes venus d’ailleurs, des païens, étrangers au peuple de l’Alliance. Des mages, il en est question dans la Bible et ils ne sont jamais vraiment présentés sous un jour favorable. Ils interprètent les rêves. Ils accomplissent des prodiges. Ils sont un peu sorciers, un peu devins. Ils scrutent inlassablement les étoiles et les astres. Leur art est un mélange, fréquent dans l’Antiquité, d’astrologie et d’astronomie. Il s’agit d’établir une géographie du ciel, de repérer les constellations, mais aussi de les lire comme autant d’annonces, de présages, dans la croyance que les grands luminaires sont des êtres divins qui peuvent commander et influencer le destin des hommes. Ces mages, ils sont un peu scientifiques, un peu charlatans. Voilà donc le genre de personnages mis en scène aujourd’hui. C’est le matin des magiciens, des voyants et des diseurs de bonne aventure. 
… suite du texte ici


(début de la prédication à 09:20)

film : Soo-Hyun Pernot

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire