S'abonner par :
 rss
 email

Fac de Théologie Protestante de Paris

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Merci pour ce blog très intéressant. Je l’ai découvert récemment en cherchant des informations sur la théologie protestante. Je cherche à comprendre les orientations des différentes théologies car j’aimerais bien en approfondir une particulièrement, encore faut il qu’elle corresponde un minimum à ma sensibilité, sinon cela va être trop difficile… quelles sont les orientations des facultés françaises de théologie (votre orientation théologique libérale mystique me convient mieux qu’une approche trop intellectuelle et sèche) ? et je n’ai pas encore trouvé sur le site, peut être la question a t’elle déjà été posée, quelles sont rapidement les différences entre la théologie catholique et la protestante ? (je précise que je suis de « culture » catholique mais je reste sur ma faim parce ce qui est proposé couramment par l’église.
Merci de votre réponse

Réponse d’un pasteur :

Bonjour et merci pour votre message.

Bravo pour votre démarche intelligente, sincère et prudente. C’est la bonne méthode, à mon avis.

Les facultés de théologie sont universitaires, donc intellectuelles et pas mystiques. Dans un sens, c’est vrai que c’est assez sec. A mon avis c’est bien ainsi, car c’ets à chacun d’associer par ailleurs cette démarche par une vie spirituelle qui lui corresponde, une paroisse, une vie de prière personnelle, des retraites… A mon avis, même pour la vie personnelle, il est bon d’avoir des temps d’études de la Bible avec le dictionnaire en main un temps où l’on se place au dessus du texte des Ecritures, et par ailleurs un temps de lecture priante des écritures, temps où l’on laisse délibérément le dictionnaire de côté pour se placer sous le texte et se laisser librement inspirer. Si l’on mélange les deux, ou si l’on supprime l’un des deux il me semle que l’on passe à côté du meilleur. Chacune des deux démarches venant compléter l’autre, et prémunir l’autre de ses dérives.

Il y a une théologie catholique officielle sur bien des points, mais il n’y a pas de théologie protestante au singulier, mais des théologies protestantes (autant que de personnes individuelles ayant une démarche conséquente), il y a par contre, je pense, une démarche théologie protestante. La différence entre la théologie catholique et la démarche théologique protestante est précisément là. Nous n’avons pas de dogme absolu, pas d’église qui vienne imposer une interprétation de la Bible, un point de doctrine, une éthique qui s’imposerait aux individus membres de l’église. Hormis un seul point quand même : Jésus-Christ. C’est ainsi que la seule confession de foi demandée à une personne pour qu’elle puisse devenir membre d’une paroisse protestante est « Jésus-Christ est le Seigneur » (sans même imposer ce que l’on entend par « Seigneur »).

Il y a de très bonnes facultés de théologie à Paris et Montpellier (regroupées en l' »Institut Protestant de Théologie »), à l’Université de Strasbourg, et à l’Université de Genève (c’est presque la France, non ?). Par ailleurs, il y a des facultés de théologie « évangéliques » mais elles sont beaucoup plus contraignantes du point de vue de la doctrine et de la façon d’interpréter la Bible.
Avec mes amitiés

pasteur Marc Pernot

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : Les différentes théologies et les différentes Fac de Théologie ?”

  1. gabrielle dit :

    Bonsoir,

    j’ai eu une démarche analogue, de recherche, d’abord personnelle et puis j’ai compris que j’avais besoin d’un cadre.
    Je suis depuis 3 ans inscrite en théologie protestante comme étudiante à distance à la faculté de Strasbourg. J’étudie à mon rythme, sans pression mais avec des enseignements de grande qualité.
    j’entrevois ce que vous désignez par « sec » ou « intellectuel ». J’y trouve mon compte car j’y vois un grand respect de ma liberté et de mon rythme. Pour les aspects de foi, m’entretenir avec mon pasteur me « suffit » ou en tout cas me permet de réfléchir autrement.
    La faculté me permet de lire d’un oeil neuf les Ecritures et d’y découvrir des richesses insoupçonnées.
    Gabrielle

Laisser un commentaire