S'abonner par :
 rss
 email

lumière dans une église

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Depuis bien longtemps je crois en Dieu (la nature est quand même bien organisée n’est-ce pas, il y a forcément un Grand Horloger), mais je ne pratique aucune religion. Mais je les respecte absolument toutes. La raison à cela est que chacune me semble contradictoire avec une autre. Je m’explique : auprès de certains musulmans (ce n’est pas le cas pour tous bien heureusement), je passe pour une « mécréante » car je n’ai pas suivi la voie d’Allah. En effet j’écoute de la musique, je regarde la télé, je fais du sport ou encore, je joue aux jeux vidéos. Selon leur interprétation du Coran, j’irai donc en enfer car je ne suis pas le mode de vie d’un bon croyant. Selon eux je ne peux pas me revendiquer être une bonne personne et avoir ma place au Paradis si je me divertis, car c’est du temps perdu à penser à Dieu. J’ai bien évidemment conscience que ça n’a aucun sens, mais j’aimerais avoir votre avis là-dessus : puis-je être considérée comme croyante sans pour autant pratiquer de religion, sans croire au Paradis ou à l’Enfer ?

Merci d’avance pour vos lumières !

Réponse d’un pasteur :

Bonjour
Chacun ses convictions, sa foi, sa théologie, sa façon de vivre et de prier. L’essentiel étant, à mon avis, de suivre effectivement ce que l’on pense être juste, en trichant le moins possible.

Dans notre façon d’être croyants, suivant l’inspiration de Jésus Christ, il n’y a rien à craindre de Dieu, car son jugement sur nous est l’amour, la miséricorde, la bienveillance, la joie, la vie. Jésus n’a jamais demandé de ne pas vivre joyeusement, et cela lui a été reproché par les intégristes de son époque.

Ensuite, dans la foi chrétienne, Dieu donne son Esprit à chacune et chacun, comme ce qui était annoncé dans les livres d’Esaïe, Jérémie… et ce que nous fêtons à la Pentecôte. Vous n’avez donc plus à suivre les hommes mais directement ce que vous inspire votre foi en Dieu, au fond de votre conscience. Bien entendu, les intégristes ne sont pas d’accord avec cette liberté et cette responsabilité de chaque croyant devant Dieu. Car cela brise leur pouvoir et leur prétention de diriger les autres personnes. Ils adorent se mettre à la place de Dieu pour juger les autres. Ah quel dommage qu’ils n’incarnent pas plutôt la miséricorde de Dieu ? Alors, ils comprendraient que Dieu garde chaque personne, comme une mère garde son bébé même s’il n’est pas parfait. Ce qui est envoyé en enfer est le mauvais côté de chacun, pour laisser le bon côté de chacun s’épanouir.

Oui, on peut être croyant sans religion. La religion n’est qu’un exercice pour développer sa foi. C’est un moyen utile mais ce n’est qu’un moyen. Et cela doit rester secondaire pour nous, ne pas être pris trop comme quelque chose de sacré sinon, cela réduit Dieu au niveau de l’homme, ce qui est vraiment dommage.

Mais êtes vous certaine que vous êtes vraiment sans religion ? En effet, vous m’avez l’air d’être une personne qui pense à Dieu, qui réfléchit, qui le cherche, peut-être même le priez-vous dans le fond de votre cœur, vous discutez avec d’autres sur des questions de théologie et de vie humaine. C’est déjà avoir de la religion.

Ensuite, peut-être découvrirez-vous un jour que ce n’est pas si mal de donner à sa recherche de Dieu une certaine pratique collective dans le cadre d’une religion millénaire. Bien sûr sans perdre la fraicheur de sa sincérité personnelle, de sa liberté de croyances et de réflexion morale, ni sa relation personnelle avec Dieu, intime. Pour bien des personnes cette touche communautaire aide à aller plus loin, stimule, renouvelle, élargit notre horizon de foi. Et cela rend service aussi aux autres personnes en recherches qui participent aussi à cette rencontre.

Voir éventuellement http://blog.oratoiredulouvre.fr/2015/04/choisir-sa-religion-et-son-rapport-avec-sa-religion/

Dieu vous bénit et vous accompagne

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

2 Réponses à “Question : Puis-je être considérée comme croyante sans pour autant pratiquer de religion ?”

  1. Lina dit :

    Seul Dieu sait qui va en enfer et qui va au paradis…. Je me suis convertie au christianisme, il y a un mois et quelques jours… ( Avant j’étais une mécreante dans la religion musulmane ) J’aime Jésus, je prie le père, je crois en Jésus, au père, et au Saint Esprit… Toute ma famille est musulmane, mais moi je suis une chrétienne non-baptisé… Voilà, je voulais juste vous dire de ne pas écouter ce qu’ils disent… Il faut juste écouter Dieu… Merci et j’espère que tu va bien…

  2. Céline dit :

    Bonjour et merci pour ton commentaire Lina, justement puisque tu étais musulmane avant de te convertir au christianisme je pense que tu pourrais (peut être juste un peu) me rassurer. En fait je sais que l’islam parle de « châtiments dans la tombe » ou un ange nous demande quelle est notre religion et qu’il faut répondre impérativement l’Islam. Mais le problème est que cela me fait très peur car médicalement on sait que la mort (du corps en tout cas) est l’absence de conscience, que du coup le mort en tant que tel n’est pas dans la tombe, et spirituellement il y a bien d’autres religions que l’islam. Enfin bref j’ai l’impression de devoir me priver de toutes les joies de cette vie par peur qu’Allah me condamne car je suis non-musulmane et que cette religion dit que le bonheur ne doit pas se situer ici-bas mais après la mort (enfin ce que j’ai cru comprendre). Du coup j’ai vraiment peur de ne pas croire au bon « Dieu » (j’ai lu un verset du Coran qui interdit l’association d’Allah à un autre que Lui, du coup est-ce toujours vrai que toutes les religions se valent et ne soient que des points de vue différents ?) Je ne sais pas comment m’en sortir…

Laisser un commentaire