S'abonner par :
 rss
 email

Dieu guide l'invention de l'Airbus ?

Question d’un visiteur :

Bonjour,
Tout d’abord, si vous pensez que Dieu est un sorte de cause première, comment pouvait-il exister du temps où il n’y avait pas d’hommes? Il me semble absurde d’imaginer l’altruisme, le courage ou toute autre valeur, abstraite par nature, sans hommes pour croire en elle. Ou bien alors pensez-vous que l’évolution a justement conduit à la création de l’Homme pour répondre à la volonté de Dieu? Sinon, pourquoi Dieu nous aimerait-il? Et que serait exactement cet amour? Le fait de nous vouloir du bien, d’apprécier la moindre parcelle de bon en nous?

J’ai aussi une dernière question: je me demande souvent si l’on n’essaie pas de trop interpréter les Évangiles. Bien que Jésus se soit beaucoup exprimé en paraboles, ne dénature-t-on pas ses propos en leur faisant dire ce qui nous touche le plus et ce qui correspond le plus à nos croyances actuelles? Excusez-moi de m’exprimer ainsi, mais, en fin de compte, ne ferait-on pas en sorte d’utiliser les écrit de la Bible pour donner plus de force à nos propres convictions et, en quelque sorte, les légitimer?

Merci d’avance pour votre réponse, et bonne journée!

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Je pense que l’altruisme, le courage, l’amour de Dieu peuvent exister sans qu’existe encore des humains pour croire en ces valeurs. A vrai dire, je ne vois même pas le problème. Par exemple, des parents qui font tout pour avoir un enfant ou pour en adopter un, parfois pendant des années, font preuve d’amour et de courage alors même que leur enfant n’existe pas encore autrement que comme un projet dans leurs têtes et leurs cœurs.

Ce qui me semble par contre difficile à imaginer c’est que sans cause première de la matière se soit mise à aimer, ce qui est apparu très tardivement dans l’évolution de l’univers.

Mais il existe différentes opinions sur ces questions et je ne prétend absolument pas détenir la vérité !

Oui, dans la Bible, cet « agapè » que Jésus nous propose de vivre est le fait de vouloir le bien de l’autre, et pas seulement abstraitement, mais d’une manière incarnée, conséquente.

Les évangiles, mais plus largement les écrits qui forment la Bible sont faits pour que nous nous les approprions. Littéralement. C’est ce que montre par exemple la vision d’Ézéchiel 3:1 où un livre est donné par Dieu pour que le voyant le mange, le mâche, le digère avant de parler. Ensuite, bien entendu, toute interprétation de ces textes n’est pas bonne. Mais c’est le risque. En réalité, je pense qu’il est bon d’avoir deux usages de ces textes bibliques : parfois les décortiquer par l’étude, mais aussi parfois en faire une lecture priante. Ces deux lectures se complètent, et se corrigent mutuellement.

Amitiés fraternelles

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : Dieu est-il une cause première ?”

  1. MINIERE dit :

    Dieu est non pas une cause première mais LA cause première, c’est le Tout. L’altruisme, le courage,.. ne sont que des facettes de l’Amour de Dieu qui crée l’Univers par Amour. Qu’est la matière sinon une extension de Dieu ? La matière elle-même porte cet Amour. D’ailleurs n’est-elle pas capable de transfiguration (la chair de Jésus) ? Nous nous ne le voyons plus parce que nous sommes dans l’obscurité du péché, parce que nous n’avons pas justement mis en pratique ce que les prophètes, notamment Jésus, n’ont cessé d’enseigner : l’amour, le pardon, la paix, chercher le vrai et devenir libre,… EFFECTIFS, pas simplement en paroles. Alors la matière nous semble morte parce que nous sommes nous-mêmes morts à la Vie et quand nous activons altruisme, courage, pardon, paix, don de soi, non -jugement… nous ré-activons en fait cette Nature enfouie en nous, qui n’est autre que Dieu en nous (ou Christ) nous ré-activons notre cause première !

Laisser un commentaire