S'abonner par :
 rss
 email

Gaspard de Coligny

prédication du pasteur Gaspard de Coligny
sur ce texte de la Bible : Évangile selon Marc 13:1-37

Il y a, dans l’Évangile, un texte où les disciples de Jésus admirent le Temple de Jérusalem : « Maître, regarde ! Quelles pierres, quelles constructions ! ». Jésus profite de cette occasion pour inviter les disciples à adopter une certaine dose de réalisme. Il ne faut pas tout mélanger. Il y a des choses qui paraissent solides et qui ne le sont pas tant que ça. Il y a quelque chose dans notre monde, dans notre univers, qui est sur le point de s’écrouler, qui déjà s’effrite déjà, qui s’éboule comme la façade de l’Oratoire, et ce serait fou de faire comme si de rien n’était.

Nous avons nos temples à nous, de bonnes constructions de pierre qui nous rassurent, comme un doudou rassure le petit enfant. La vie coule ainsi, comme si elle était immuable :

  • comme si les murs de nos protections sociales et de nos traités resteraient en place pour toujours,
  • comme si le socle de la théologie que nous avons reçue des générations passées pouvait résister à l’épreuve du temps et de la vie,
  • comme si chacun de nos proches était fidèle et le demeurerait toujours, sans jamais nous trahir,
  • comme si notre corps pouvait rester éternellement jeune et beau,

Et bien non, nous dit Jésus. Être réaliste, c’est admirer ce qui est beau en ce monde, admirer sa solidité, mais c’est aussi en mesurer la fragilité, voir déjà les fissures, voir même l’éboulement qui est en cours.
Être réaliste, c’est ne pas se tromper d’optimisme, ni se tromper de pessimisme, d’ailleurs. […]

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

6 Réponses à “Quand vous serez accablés par la désolation”

  1. MELANCOLIA dit :

    Bonjour,
    Il est vrai que de penser au Seigneur et à ce qui est beau nous permet de nous sentir un peu mieux. Par contre, lorsque l’on souffre de névroses, cela n’aide pas à guérir. Je parle en connaissance de causes, cela fait plus de 10 ans que j’en souffre (un mélange explosif d’angoisse et de dépression) et que je n’arrête pas de demander de l’aide au Seigneur, qui n’a pas répondu. Le Christ a guéri car il en a les moyens….Puisse t-il entendre mon appel.
    Bonne semaine dans la paix du Christ. AMEN

  2. Nadège dit :

    Bon courage @MELANCOLIA, c’est vraiment difficile. Moi aussi je souffre et j’implore l’aide de Dieu depuis très longtemps, bien trop longtemps à mon gout et je sombre.

  3. MELANCOLIA dit :

    Merci Nadège. Puisse le Seigneur réussir là où les Hommes ont échoué et nous redonner la joie de vivre. Au plaisir, soyez bénie.

  4. emdeclerm dit :

    des fois il ne faut pas attendre une aide miraculeuse, Dieu peut nous envoyer aussi de l’aide sous la forme d’êtres humains qui n’ont pas forcément l’apparence qu’on attendait. Ca va s’arranger. Courage et bonne semaine.

  5. Nadège dit :

    @emdeclerm Je ne suis pas débile !! Je n’attends pas de miracle. D’ailleurs je ne m’attends plus à rien.

  6. MELANCHOLIA dit :

    Bonsoir,

    J’ai tellement attendu, que je vis au jour le jour…D’où mon pseudonyme. La vie ne vaut pas le coup, surtout quand on doit supporter ces névroses. Si un miracle avait dû se produire, il l’aurait été dès le départ, pour empêcher ce style de symptômes de nous accabler.

    Bon weekend dans la paix du Christ. AMEN

Laisser un commentaire