S'abonner par :
 rss
 email

Francis Danby deluge Tate Gallery

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Tout d’abord un grand merci pour votre blog et ces nombreuses réponses à des questions que je me pose souvent.

Je fréquente depuis quelques temps une paroisse protestante qui lit la Bible de manière très littérale. Les gens sont formidables, très impliqués, et je dois dire que les lectures-études bibliques sont très bien faites. J’ai vraiment beaucoup réappris sur les fondamentaux de la foi chrétienne et sur le « plan de Dieu » contenu dans la Bible. Je leur en suis extrêmement reconnaissant.

Cependant je me tourne vers vous car il y a des prédications avec lesquelles j’ai quelques difficultés.

Par exemple aujourd’hui au culte, nous avons étudié le déluge et l’arche de Noé. En commentaire, le pasteur a parlé d’un fait historique et non pas d’un mythe. Sa légitimité vient aussi de Jésus puisqu’il en parle de sa propre bouche en Luc 17;26: « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. »
Continuez à lire »

Marqueurs:, , ,

Marc Pernot le 18 juin 2017

prédication du pasteur Marc Pernot
pour le dimanche 18 juin 2017

Ce texte est la dernière des aventures de l’apôtre Paul dans ce livre des Actes, et ce qui est raconté est très différent de tous les autres épisodes, il semble même sur bien des points en contradiction avec le reste.

  • En effet, tout au long de ce livre, l’importance de l’Évangile est au cœur de chaque passage. Dans chaque épisode, cette bonne nouvelle de l’amour de Dieu est annoncée partout et à toute personne rencontrée : femme, homme, juif, païen, simple esclave, roi, ou gardien de prison. Mais dans ce dernier épisode, Paul n’annonce apparemment pas l’Évangile alors qu’il en avait vraiment l’occasion, ayant le temps et étant admiré. Première bizarrerie.
  • La deuxième est que tous les païens de cet épisode sont extrêmement serviables et généreux, ils incarnent l’amour désintéressé de l’autre, même étranger ou ennemi, à commencer par le centurion, puis les barbares de cette île et enfin leur roi. De vrais anges. Puisque l’argument du livre des Actes des apôtres est de dire que c’est par la foi que l’Esprit de Dieu nous rend capable d’aimer, ce contraste est étonnant avec le reste du livre des Actes.
  • La troisième chose tout à fait particulière à cet épisode est que Paul se laisse traiter de dieu sans réagir. Dans le reste du livre des Actes, chaque fois que cela arrive : Pierre, Paul ou Barnabé protestent vigoureusement contre cela, et quand Hérode se laisse traiter de dieu sans réagir il est horriblement puni pour cette folie : il est mangé par de la vermine.

Pourquoi est-ce que Luc, l’auteur de l’Évangile et de ce livre des Actes des apôtres, a écrit un épisode aussi bizarre pour conclure les aventures de l’apôtre Paul ? À mon avis, il y a plusieurs raisons à cela. Des raisons pleines d’enseignements, pleines de sens à la fois pour notre vie et pour notre façon de lire les livres de Luc.
Continuez à lire »

Marqueurs:, , , , , , , ,

Frédéric Chavel en juin 2017

prédication du professeur Frédéric Chavel
pour le dimanche 11 juin 2017

« C’est par son propre sang que Christ a obtenu une réparation définitive ».

Telle est l’idée centrale de la section de l’épître aux Hébreux que nous partageons ce matin. Mais quel effet produit sur nous une telle annonce ?

À en juger par tous les contacts et échanges que j’ai pu avoir ces dernières années, aussi bien dans notre Église que dans toutes sortes de contextes, je peux le dire : globalement, ce discours suscite l’incompréhension. Il est perçu comme choquant, archaïque. Il serait difficile d’en faire quelque chose aujourd’hui.

Au cœur même de la religion chrétienne, il y a le prix du sang : voilà qui n’est pas très vendable dans notre société de médiatisation et de commercialisation.
Continuez à lire »

Marqueurs:, , , , ,

Bible - http://www.flickr.com/photos/62140966@N02/16213955339 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour ,merci encore infiniment de répondre à chaque fois à mes questions .
Je voulais avoir votre avis ou votre interpretation sur ces passages des évangiles.

  • « Marc 16:16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » Quel est le sens du mot « condamné  » dans la bible ? Quel conséquence pour les gens qui ne croient en rien ?
  • « Luc 14:26 Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. » Ses paroles sonnent à mes oreilles de manière violente notamment par la présence du verbe « haïr » ? Quel en est votre avis ? Faut t’il voir ces mots d’une manière métaphorique ?

Merci beaucoup pour votre temps.

Continuez à lire »

Marqueurs:, , , ,

Image: 'blood work'  http://www.flickr.com/photos/25348772@N03/27980822023 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour à tous,
Je voudrais savoir quelles sont les conséquences pour une personne qui a été tuée? Et de même pour l’assassin?
Et comment les personnes proches de la personne décédée, doivent-elles réagir ?

Je vous remercie de votre réponse, que Dieu vous bénisse

Continuez à lire »

Marqueurs:, ,

culte de Pentecôte 2017

prédication du pasteur Marc Pernot
pour la Pentecôte, 4 juin 2017

Nous sommes en 627 avant Jésus-Christ. Le pays est en guerre, coincé entre les super puissances du pharaon d’Égypte et de l’empereur de Babylone Nabuchodonosor, se lève un jeune homme, Jérémie, dont le nom sonne comme une prière « Yérém-Yahou » : « Que l’Éternel nous mette debout, qu’il nous rende meilleur, qu’il nous élève, nous fasse grandir », être soi-même et bien vivant, faisant de belles choses.

Jérémie n’est pas un guerrier. De toute façon, Israël n’a aucune chance dans ce domaine face aux formidables puissances de ses voisins. Jérémie est plutôt un lanceur d’alerte, il se lève et dit ce qu’il voit, ce qu’il pense. Il le dit aux rois et au peuple, qui sont loin de trouver cela agréable de se voir dire ainsi la vérité. Pour Jérémie, cela en demande de la force et du courage. Mais c’est là le génie hébreu. Ce n’est pas la force. Ce ne sont pas non plus les arts : alors que notre annexe en face, le Musée (de l’Oratoire) du Louvre, a de merveilleux départements d’œuvres égyptiennes et babyloniennes, il n’y a pas grand chose du peuple de Jérémie : jusque quelques objets de la vie quotidienne. Pourtant ce que nous laisse Jérémie (en particulier) est immense. C’est incroyablement inspirant : La Bible. Le livre le plus lu au monde. Ce sont des paroles qui sonnent comme une confiance dans la source de la vie, et donc comme une prière, une ouverture à cette source. Continuez à lire »

Marqueurs:, , , , , ,

Question d’un visiteur :

Bonjour,

Je souhaiterais avoir un éclairage théologique…
Ma question concerne le baptême du Saint-Esprit. Jusqu’à présent et en rapport avec la lecture de ma Bible, j’avais compris que chaque chrétien qui recevait la Parole de Jésus en son cœur et le reconnaissait comme sauveur, était « baptisé » et rempli du Saint-Esprit.
Continuez à lire »

Marqueurs:, , ,

CSarahe n’est pas facile de trouver une excellente collaboratrice !

Je vous recommande chaleureusement : Sarah, que nous connaissons bien pour avoir bénéficié de son engagement dans l’équipe des moniteurs d’éducation biblique, elle y a été d’une intelligence, d’une fiabilité, d’un rayonnement remarquable dans l’équipe et auprès des enfants.

Et si vous n’avez pas l’occasion actuellement de recruter cette belle personne au super profil, peut-être que vous avez une relation ou un proche qui serait intéressé ?

COORDINATRICE MARKETING ET COMMUNICATION
5 langues courantes : Français, Anglais, Chinois, Espagnol et Portugais ;
10 ans d’expérience dans la gestion de projets internationaux et la production d’événements pour 15K participants ;
Gestion d’équipes multiculturelles et de projets interculturels – Cinq années d’expatriation à Shanghai.
Continuez à lire »

Marqueurs:,

Sainte-Cène dans l’Oratoire du Louvre, le plat et la coupe passent de personne à personne.

Question d’un visiteur :

J e ne comprends pas bien le sacrement de la Sainte Cène. Comment se déroule-t-elle ? À quel âge faut-il la faire ? Est-ce un sacrement obligatoire ou plutôt un rite (comme le mariage) ?

Merci d’avance pour vos réponses,
Dieu vous bénisse et vous protège,
Lucie (16 ans)

Continuez à lire »

Marqueurs:,

http://www.flickr.com/photos/48728884@N00/26305186552 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour,

J’ai grandi dans une famille catholique et j’ai épousé un protestant. Nous voulions que nos enfants connaissent Dieu et cheminent avec lui. Nous avons été pendant quelques années avec eux dans une église protestante évangélique mais nous avons fini par lui préférer l’église protestante unie pour des raisons théologiques. Nous nous sentons à notre place dans cette communauté, malheureusement ce n’est pas le cas de nos enfants. En particulier, ma fille de 14 ans qui ne veut plus nous accompagner à l’église et dit qu’elle ne croit plus en Dieu et qu’elle refuse de faire sa confirmation. Nous sommes très embêtés car c’est par ailleurs une enfant qui écoute et nous obéit mais elle semble s’être braquée sur ce sujet. Son frère qui a 17 ans ne vient plus à l’église et elle trouve cela injuste que nous l’obligions elle à venir et pas lui. Nous voudrions savoir si notre position est la bonne de considérer qu’elle doit nous accompagner jusqu’à un certain âge même s’il n’est évidemment pas question de l’obliger à se confirmer. Que faire pour lui redonner envie de partager ce moment avec nous ?
Merci d’avance pour votre aide,
Cordialement,

Continuez à lire »

Marqueurs:, , , ,

Articles plus anciens »