S'abonner par :
 rss
 email

extrait du « jugement dernier » de Fra angelico

Question d’un visiteur :

Bonjour

J’ai lu plusieurs questions réponses et je vous remercie pour votre site.
Meme si je partage votre idée que la séparation juste injuste et une part de nous…je me refuse d’etre heureux et épanoui a cause de cette Personne (Dieu) de reproche .

L’ancien testament me dis de choisir la vie, ok mais ensuite Jésus selon LUC 6, 24, 25,26 malheur a vous qui riez… et la fameuse parabole du riche et Lazar , LUC 16, 25.

J’ai lu de nombreuses explication sur cette parabole, mais toutes occultent le verset « TU as eu ta récompense…maintenant tu souffres.. » pouvez me dire votre interprétation ?

J’en suis arrivé a faire des crises d’angoisses des que je vais bien, de ne plus sortir, (je suis « suivi » psychologiquement) et crois que je suis du coté de satan, émotions trop intense qui me paralyse les jours suivants. Comment Aimer a ce Père et Fils qui parle d’enfer de souffrances a mon moi enfant pur et manipulable.

Merci d’avance pour votre réponse.

 

Réponse d’un pasteur :

Bonjour

Non Dieu n’est pas un Dieu de reproche. Il y a des gens qui ont cette théologie là. Moi pas, et je ne suis pas le seul.
Bien des textes des évangiles et des lettres de Paul le montrent bien.
Par exemple :

  • Dans la parabole du Fils perdu (Luc 15), c’est le fils qui se fait des reproches mais le père n’a pas un mot de reproche, il interrompt même son fils dans sa confession pour lui faire la fête.
  • Dans 1 Corinthiens 13, l’apôtre parle d’un amour qui est éternel, qui est la voie parfaite, qui court devant nous : cette vision de ce qu’est cet amour n’est pas du moralisme, c’est de la théologie. Voici donc comment ce texte parle de Dieu : « Dieu est patient, Dieu est serviable, Dieu n’est pas envieux ; Dieu ne se vante pas, Dieu ne s’enfle pas d’orgueil, Dieu ne fait rien de malhonnête, Dieu ne cherche pas son intérêt, Dieu ne s’irrite pas, Dieu ne médite pas le mal, Dieu ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ; Dieu pardonne tout, Dieu a confiance en tout, Dieu espère tout, Dieu supporte tout. Dieu ne succombe jamais. »
  • Et Jean qui dit dans sa première lettre « Dieu est amour ». Il ne dit pas Dieu a de l’amour (car il pourrait alors avoir en plus de l’amour des reproches ou de l’irritation), mais non « Dieu est amour » dit bien que Dieu n’est que amour.

Alors bien entendu, il y a des passages plus difficiles. Mais il est aisé de les rendre cohérent avec cette théologie de l’amour. Comme toujours, il me semble que nous sommes à la fois tous les personnages de l’histoire, et ce sont différentes notions de nous-mêmes qui s’entrechoquent en nous. Ce n’est pas Dieu qui est source de reproche, alors, au contraire, il essaye de laisser dehors ce qui nous a si longtemps fait souffrir.

Faites confiance à Dieu.
Je ne peux rien dire de mieux.
Vous pouvez avoir confiance en lui.

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire