S'abonner par :
 rss
 email

Cardinal de Richelieu - http://www.flickr.com/photos/79505738@N03/13160740253 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Je vous écris pour partager un peu de ce pain de connaissance évangélique ensemble.
Voilà:

  • je suis âgé de 30 ans, enseignant en lettres, et cela va pas fort niveau travail: mutations depuis quelques années, car les classes ferment dans ma région… pas évident.
  • je souffre beaucoup depuis la mort de mon grand-père, un pasteur suisse, décédé il y a quelques semaines. Je culpabilise aussi: il était paralysé, suite à un AVC, et ne pouvait plus parler. Je ne suis pas allé le voir, ne pouvant le voir dans cet état. Aujourd’hui cela m’attriste… Il était là pour mon mariage, quand mes propres parents ne sont pas venus…
  • j’ai du mal à avoir une vraie vie de foi: mes parents sont catholiques appartenant à un groupe intégriste. J’ai rejeté tout cela après y avoir vécu pendant mon adolescence.


Mais maintenant, c’est dur dur d’avancer au quotidien, de trouver La Lumière, loin des images faussées de la religion, de mon adolescence dans ce groupe.
La lecture de vos posts me redonne une belle image de Dieu, mais j’ai encore du mal à faire place nette, et parfois de vieux réflexes apparaissent. Je me suis beaucoup rapproché de la Foi Protestante (quelle horreur que ce terme historique, je lui préfère celui d’Evangélique, ou de Réformée).
Alors, si vous aviez un petit mot pour moi….
Bien à vous,

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

Vraiment bravo de chercher ainsi avec ardeur. C’est très touchant. Vous chercher la foi cela prouve que vous l’avez comme l’écrivais Pascal sentant que Dieu lui-même lui disait « Tu me chercherais pas si tu ne m’avais pas déjà trouvé ». Mais précisément en le cherchant encore cela prouve que vous l’avez trouvé ou qu’il vous a trouvé, mais que vous ne mettez pas la main dessus comme si c’était un objet. C’est la différence entre une façon intégriste et une façon humble de vivre sa foi. Certes, cela n’est pas trop sécurisant, contrairement à la foi vécue dans un groupe sectaire. Mais il est bon et juste de ne mettre notre sentiment de sécurité plutôt dans la confiance en Dieu, dans son amour.

Le reste est utile pour travailler notre foi, la nourrir, creuser ses implications pour notre vie de tous les jours et en soigner les fruits. La pratique d’un peu d’église et de ressourcements divers sont utiles aussi pour nous aider à avancer dans notre réflexion, notre évolution. La réflexion théologique et éthique nous aide à faire le point et à parler avec les autres.

Mais l’essentiel reste dans ce qui vous anime manifestement : une recherche de Dieu, un attachement à l’essentiel que l’on cherche, au delà de l’accessoire et des moyens utiles. Et cet essentiel c’est Dieu, et l’affection toute simple et vraie pour ceux qui nous sont confiés. Ne vous inquiétez donc pas. Votre grand-père a su et il sait l’amour qui vous animait et qui vous anime pour lui. Au delà du visible. L’amour est plus fort que la mort.

Avec mes amitiés fraternelles
Dieu vous bénit et vous accompagne sur cette route où vous marchez d’une bien belle façon.

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire