S'abonner par :
 rss
 email

enfant avec un maillot de foot du portugal

Question d’un visiteur :

Bonjour ,
J’ai actuellement 30 je vais sur mes 31 ans j’ai deux filles de 6 mois et de 3 ans.
Je me sens vide de l’intérieur, j’ai des pensées suicidaires suite à une dépression je vais me faire aider pour cela mais j’ai plus peur de franchir le cap, je pense que mes filles iront mieux sans une maman dépressive … mais j’ai peur que Dieu n’accepte et n’approuve pas mon choix car c’est un cadeau que j’ai eu d’avoir deux belles filles j’ai la foi et j’espère y arriver.

Réponse d’un pasteur :

Chère madame
Chaque enfant doit faire avec les parents qu’il a, prendre le meilleur et passer sur le moins bon. Nous sommes tous comme cela. Et le fait même de faire ce tri est une véritable leçon de vie pour l’enfant.

Une maman vivante et dépressive est infiniment mieux que pas de maman du tout, bien évidemment. Car une maman vivante il y a toujours quelque chose de bon à tirer pour l’enfant qu’il est et pour l’adulte qu’il sera plus tard. Alors qu’avec pas de maman du tout, il n’y a plus de nouveaux moments passés ensemble, et donc plus rien de neuf à moissonner comme belle choses, même avec la meilleure volonté du monde. Juste l’absence, le vide, et un sentiment d’abandon.

Alors qu’une maman dépressive mais qui fait ce qu’elle peu, même si c’est un tout petit peu, il y a ce petit peu, il y a ce courage, cette fidélité. Et c’est bien là l’essence-même de la vie belle.
Bien sûr, vous pourriez être mieux. On peut toujours imaginer mieux. C’est évident. Mais ce n’est pas la question. On peut déjà être. Tout court. Ensuite, si l’on peut être un tout petit peu mieux demain, c’est génial. Mais on fait ce que l’on peut.

En tout cas, Dieu vous bénit et vous accompagne

Amitiés

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

3 Réponses à “Question : Je pense que mes filles iront mieux sans une maman dépressive…”

  1. Beatrice dit :

    Bonjour
    La dépression est un passage douloureux mais dont on peut sortir , accepte de te faire accompagner sur ce chemin de douleur , de beaux jours reviendront j’en suis sûre .
    Parfois il e faut qu’un petit coup de pouce , et ça repart, vois ces aides comme des béquilles qui t’aideront à cheminer vers un mieux .
    Ma prière et mon amitié t’accompagnent.

  2. Véronique Belen dit :

    Chère madame,

    Votre appel au pasteur me touche. Le fait que vous lui écriviez est déjà un signe de votre élan profond à « ne pas franchir le cap », justement. Je vous écris car je pense vous comprendre. J’ai traversé moi-même une très grave dépression quand mes enfants étaient petits, et la tentation d’en finir était présente, oui, dans la désespérance, je l’ai vécue fortement. On souffre tellement qu’on craint d’être une nuisance pour ceux que l’on aime le plus. Ne craignez pas tant Dieu dans cette épreuve que d’éventuelles personnes qui vous amènent à penser ce que vous exprimez ici, que vos filles « iront mieux sans une maman dépressive ». Cette pensée vous mine et ne vient peut-être pas de vous-même, en tout cas, comme le pasteur, je suis sûre que vos filles vont mieux avec une maman que sans maman du tout. Cela n’exclut pas que vous ayez peut-être besoin de vous reposer un temps loin d’elles. Je peux témoigner que je me suis peu à peu reconstruite après un séjour de trois semaines en clinique, loin de toute ma famille.
    Sortir d’une dépression, c’est difficile et long, mais c’est absolument possible. J’ai pour ma part retrouvé toute ma joie de vivre – et mieux qu’avant ! – et mes enfants sont devenus des adultes équilibrés et charmants. Courage à vous, et que le Seigneur vous vienne en aide ! Bien amicalement,

  3. Laurent dit :

    courage, vous êtes une belle personne n’en doutez pas, et regardez vos enfants quand vous les prenez dans vos bras vous verrez de l’amour dans leur yeux. Concentrez-vous sur cet amour. Dieu vous bénisse, je prierai pour vous.

Laisser un commentaire