S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/22490717@N02/15153278134 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour, les miracles de lourdes sont ils le fait du hasard ou une façon d’attirer les non croyants
à se convertir au catholicisme ? Les miracles existent chez les protestants mais on en profite pas pour en faire Une publicité gratuite !
Ayant un fils autiste et un autre fils décédé à l’âge de 4 ans. Ma foi est un peu chancelante en ces moments difficiles ou notre fils doit entrer dans un internat nous ayant jamais quitté depuis 39 ans ,nous appréhendons cette séparation !
J’aimerais bien comprendre le plan de DIEU à notre égard.
Une réponse positive me redonnerait une foi plus forte
Salutations

Réponse d’un pasteur :

Cher Monsieur

D’abord, sachez que je suis de tout cœur avec ces cruelles catastrophes.

Je suis persuadé que Dieu est à vos côtés face à la maladie, face au deuil, face à cette souffrance et cette injustice.

Longtemps, on a pensé Dieu comme une personne toute puissante, à qui rien n’est impossible. C’est évidemment un fantasme très partagé que ce rêve de toute puissance, c’est ce qui si bien marcher les films de super héros ou les contes de fées. C’est aussi un petit peu la figure de Zeus, bien que même dans la mythologie grecque, ce Dieu ne fait pas tout à fait ce qu’il veut librement non plus. Mais dans la Bible c’est bien plus discutable. Les traductions ont souvent injecté du « Dieu tout puissant » par idéologie là où le texte ne le portait absolument pas. Les seules fois où Dieu est littéralement appelé le tout puissant, c’est quand il est question de la fin de la fin des temps, c’est à dire à l’horizon de l’histoire, mais dans l’actualité il est puissant sans être tout-puissant. Il est créateur mais non comme un magicien, comme une source d’évolution, et comme une présence aimante qui visite, accompagne, éclaire et soutien, encourage et unifie notre être.

Voilà évidemment le plan de Dieu pour vous deux et pour votre fils.

Quand un enfant meurt, quand un autre souffre, quand des parents sont frappés dans leur chair, ce n’est donc pas que Dieu ne voudrait pas soigner les corps et les âmes. Ce n’est pas non plus parce que l’on n’aurait pas assez prié, supplié, pas assez fait de sacrifice ou pas assez eu de foi. Mais c’est simplement parce que la maladie a été la plus forte. Cela a peut-être des causes naturelles ou humaines, parfois c’est simplement le chaos qui frappe, aveuglément, absurdement. Car le monde est encore en genèse, avec plein et plein de réalités absolument miraculeuses de bonté et de beauté, mais aussi avec encore beaucoup de travail à faire pour domestiquer le chaos. Dieu y travaille et il embauche.

Donc oui, chaque guérison est dans un certain sens un miracle de Dieu, notre existence même est un prodige : des atomes tellement bien organisés qu’ils sont capables de penser, d’aimer, et de composer une cantate de Bach.

Concernant Lourdes, je ne ne pense sincèrement pas que ce soit les qualités de l’eau, ni du lieu, ni que grâce aux prières ardentes : finalement Dieu se serait laissé convaincre d’aimer plus et de faire alors quelque chose pour la personne souffrante. Mais le miracle de Lourdes est en tout cas dans cette espérance tournée vers Dieu qu’ont les malades et leurs proches, le miracle de Lourdes est dans cette belle solidarité des personnes qui accueillent les malades. Ce miracle peut donc exister bien ailleurs qu’à Lourdes, et fort heureusement. Il n’est pas impossible que, fort de cette espérance, de cette foi, de cette chaleur humaine : le corps du malade se défende mieux contre la maladie et que cela suffise à lui faire perdre la bataille, et que la vie l’emporte.

Je vous propose ce Psaume : https://oratoiredulouvre.fr/prier/quelques-psaumes.php#ps121

Avec mes amitiés
Dieu vous bénit et vous accompagne

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Une Réponse à “Question : En ces moments extrêmement difficiles, j’aimerais bien comprendre le plan de DIEU à notre égard ?”

  1. emdeclerm dit :

    Je ne sais pas ce que vous en pensez mais j’aimerais vous demander : ne pensez-vous pas que les temps sont durs pour la religion ? le christianisme a toujours le vent en poupe, mais force est de constater que l’Islam et le bouddhisme font aussi des adeptes. Il n’y a guère que le judaïsme auquel on ne se convertit pas (puisqu’il se transmet par la mère). Excusez-moi d’employer ces termes mais sur le marché des religions, la concurrence est rude entre Jésus, Mahomet et Bouddha. On a beau proclamer l’authenticité et la validité d’une religion, les adeptes ont de quoi se demander en quoi le message de l’un est plus séduisant que celui de l’autre. Le message de Jésus et son sacrifice restent certes édifiants et bouleversants. Les brassages de population étant relativement importants, on peut voir les différences comme une richesse culturelle. Pourtant, cela n’a pas effacé le radicalisme et je remarque même que fâchées sans doute de ne pouvoir convaincre, certaines communautés se replient sur elles-mêmes pour éviter le relativisme et rendent leur message encore plus inaccessibles pour celui qui ne veut pas adhérer à un mode de vie très rude ? quelles sont les solutions à tout cela ? continuer de prêcher les particularismes de chaque religion ? ou alors dire que toutes conduisent à la Vérité par des chemins divers ? même l’athéisme vu comme un fléau par l’Eglise à l’heure actuelle, apporte une idée pas toujours absurde de la condition humaine, parfois empreinte de philosophie. On a moins besoin de croire au salut des âmes. On a moins peur de la mort et la Vérité telle que donnée dans l’un ou l’autre texte sacré ne saute pas aux yeux de façon si évidente. Quelles solutions trouver pour guider les gens en besoin d’éclairage sans à la fois tomber dans le relativisme mais sans pour autant aller dire au voisin qu’il a tort et qu’on a raison ?

Laisser un commentaire