S'abonner par :
 rss
 email

http://www.flickr.com/photos/60368684@N00/7798144622 Found on flickrcc.net

Question d’un visiteur :

Bonjour
Quelle est la signification des bandelettes attachées au niveau de la taille des pantalons des hommes de confession juive.
Merci

Réponse d’un pasteur :

Bonsoir

Ces fils qui dépassent à la ceinture de certains juifs dans la rue sont des « tsitsit ».

Ils les portent pour obéir à ce passage du livre des Nombres 15:37-40 « L’Eternel dit à Moïse : Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur qu’ils se fassent, de génération en génération, une frange au bord de leurs vêtements, et qu’ils mettent un cordon bleu sur cette frange du bord de leurs vêtements. Quand vous aurez cette frange, vous la regarderez, et vous vous souviendrez de tous les commandements de l’Eternel pour les mettre en pratique, et vous ne suivrez pas les désirs de vos coeurs et de vos yeux pour vous laisser entraîner à l’infidélité. Vous vous souviendrez ainsi de mes commandements, vous les mettrez en pratique, et vous serez saints pour votre Dieu. »

Ces fils sont présents aux 4 coins du châle de prière que portent les juifs quand ils prient. Mais afin d’obéir à ce commandement à toute heure du jour, le juif orthodoxe porte sous sa chemise une sorte de petit poncho en tissus fait pour porter des tsitist aux 4 coins, car un tee-shirt n’a pas de coins et ce serait donc difficile d’appliquer ce commandement à la lettre ainsi. Et puisque le verset dit que l’utilité de ces tsitsit est qu’on puisse les regarder, il est assez logique qu’il faille qu’ils dépassent à l’extérieur. Ils sont donc comme un rappel à faire attention aux commandements de la Loi de Moïse.Un rappel pour celui qui les porte, en particulier quand il prie mais aussi pour ceux qui les voient.

Ce commandement est donc une pédagogie. Ce n’est pas inutile de se donner des moyens d’être vigilant dans notre existence, de ne pas oublier Dieu et de ne pas non plus vivre en faisant n’importe quoi par inadvertance. Ensuite, à mon avis, Dieu ne compte pas des bons points à ceux qui font cela et des mauvais à ceux qui ne le font pas. Il veut le meilleur pour chacun.

  • On parle de ces tsitsit par exemple dans le Psaume 133 (voir https://oratoiredulouvre.fr/predications/comme-l-huile-qui-degouline-sur-la-barbe-d-aaron-psaume-133.php)
  • Mais il semble que Jésus en portait aussi puisqu’il est question de la frange de son vêtement (voir Marc 6:56 et Luc 8:44 « La femme s’approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus »), c’est assez logique puisque Jésus était un juif pratiquant, bien que plutôt libéral dans sa façon de vivre son judaïsme, et considérant les commandements religieux comme « faits pour l’homme », et non le but de la vie.

Ce qui est libérant, certes, mais aussi responsabilisant. Le problème c’est que si l’on garde seulement la liberté et que l’on en profite pour faire n’importe quoi,k comme dira plus tard l’apôtre Paul, lui aussi favorable à libérer les chrétiens des lois religieuses pour privilégier la foi et la sincérité. La question, le besoin de meure : quelle moyens est-ce que, moi, je me donne librement pour avancer ?

Amitiés

pasteur

Plusieurs centaines d’autres questions & réponses sur le site

Articles similaires :

Suivez-nous sur : Facebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagramFacebooktwittergoogle_plusrssyoutubeinstagram - Partagez cette page sur : Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail + Merci 🙂

Laisser un commentaire